Introduction


Le mot " clone " définit tout ensemble de cellules obtenues par divisions successives d'une unique cellule souche,ayant donc le même patrimoine génétique. Depuis l'annonce en 1997 de la naissance de Dolly, premier mammifère cloné à partir d'un animal adulte, le clonage défraie la chronique et c'est bien sûr l'éventuelle apparition d'un être vivant cloné qui est à l'origine de cet intérêt médiatique,qui nourrit aussi les inquiétudes.


La nature elle même fabrique des clones : les plantes qui font des boutures, les vrais jumeaux les bactéries. Ce qui était impensable il y a quelques années est devenu réalité. L'homme a inventé une nouvelle forme de clonage artificielle avec la génération d'animaux comme la brebis Dolly ou le lévrier Afghan en Corée.


Les problèmes se posent quand on aborde l'éventualitée d'un clonage humain. La reproduction asexuée de brebis, de lignées de souris ou de vaches laitières nous laisse de nos jours presque indifférent. Quant au clonage humain, en est-il si éloigné? La communauté scientifique tente de s'accorder et de definir ce qui peut être acceptable est les limites a imposer. 

La possibilité d'un clonage humain est de nos jours officiellement de l'ordre du fantasme, pourtant de nombreux pays ont déjà établi une législation sur le clonage, la plupart l'interdisant.

Le clonage humain, espoir thérapeutique ou dérive éthique pour l’humanité
 ?

 

 

7 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site